EN
0

Sur les traces d’Atikuss

Atikuss est né du désir de Josée Leblanc, métisse innue et femme d’affaires, de promouvoir la culture autochtone en offrant un salaire équitable aux artisanes. Or, dans cette minuscule industrie, les artisanes gagnent rarement plus de 4 $ l’heure. Choquée par ces conditions de vie inhumaines, Josée a lancé le projet Bottes de l’espoir. Son but ? Permettre aux femmes autochtones de vivre décemment de leur art.

Josée signe le design des mukluks originales et confie leur confection à des femmes issues des Premières Nations. En 2016, Atikuss devient une vitrine internationale pour les Bottes de l’espoir et la culture autochtone canadienne.

VERS UN COMMERCE ÉQUITABLE DE LA CHAUSSURE AUTOCHTONE

L’art autochtone menace de disparaître, parce que le salaire que l’on accorde aux artisanes est trop souvent dérisoire. Atikuss a mis sur pied un commerce équitable de la chaussure autochtone pour que les femmes puissent retrouver leur dignité et leur désir de transmettre leurs connaissances. Les Bottes de l’espoir, projet phare de la marque Atikuss, visent cet objectif.

Ensemble, préservons la mémoire des Premières Nations et transmettons l’art millénaire de la chaussure autochtone.

PARTENAIRES

Depuis des millénaires, les autochtones vivent en symbiose avec la Terre-Mère. Leur culture se fonde sur le partage et le don de soi. Plusieurs organisations, inspirées par cette philosophie d’entraide, soutiennent Atikuss. Merci à tous ces précieux partenaires !

Bottes des l'espoir

Confectionnées sur mesure par des autochtones canadiennes

Personnaliser mes bottes

Procédé de fabrication authentique et équitable

Étapes de fabrication